facebook
Seine Innopolispano Nerudapano-sculpturespano-theatre

Agenda

Le "1% artistique" dans les établissements scolaires

 

© Ecole Gabrielle Méret, oeuvre d'Alexandre Obradovitch. 1967

 

Entre 1951 et les années 1970, la création artistique est encouragée en France par le biais de la commande publique qui favorise la mise en place d’ouvres d’art dans les établissements scolaires.

Votée en 1951, la loi dite du «  1% artistique » est un dispositif financier qui consacre un pour cent du montant des travaux de construction, d’extension ou de réhabilitation d’un bâtiment scolaire à la commande ou à l’acquisition d’une ou de plusieurs œuvres d’art. Celles-ci doivent avoir été spécialement conçues par un artiste vivant pour prendre place dans le bâtiment ou ses abords immédiats.

Confrontée à une importante augmentation de sa population scolaire, la ville de Petit-Quevilly doit se doter en l’espace d’une trentaine d’années de neuf écoles maternelles et primaires supplémentaires, de deux collèges et d’un lycée technique. Entre 1955 et 1975, ce sont autant d’œuvre d’art à être commandée à des artistes majoritairement locaux comme Roger Tolmer, Robert Delandre, Georges Breuil ou Gérard Gosselin.

 

     

© Ecole Triolet "L'arbre de vie", oeuvre de Gérard Gosselin. 1977  / Ecole Casanova, oeuvre de Georges Breuil. 1976 / Collège Fernand-Léger, oeuvre de Jean-Kerbat. 1975

             

 

© Ecole Joliot-Curie, oeuvre de Robert Delandre. 1961

 

 

 

 

Mentions Légales  | Plan du site

2014 © Ville Petit Quevilly
Développement et intégration - Au-delà des Pixels